L’Âme d’Adalma

« Dans mon pays de cœur on désigne l’âme par le mot Alma.
Âme, nom féminin qui désigne un principe de vie, de pensée, de sensibilité et qui donne à quelque chose son originalité.  Et parce que ce projet vient de mon cœur, j’y ai ajouté mes initiales afin d’y incarner mon âme. »

 

Adalma est née du besoin de créer avec les trouvailles accumulées par la créatrice Andreia Domingues à travers l’Europe dans ses diverses brocantes et ressourceries. Elle donne vie à ces dentelles, boutons et autres matières et fournitures vintage à travers ses collections. En conjuguant précision et spontanéité, chez Adalma l’ancien et le présent fusionnent dans une harmonie délicatement espiègle.

 

Andreia a grandi en Alsace, l’un des berceaux de l’industrie textile français. Elle rencontre Paris lorsqu’elle intègre l’école de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne Dès ses premières expériences dans les maisons de Haute Couture parisiennes, elle éprouvait ce besoin de sens à la fois environnementale et sociale dans sa créativité. Le goût d’entreprendre lui vient durant ses années dans une petite marque de lingerie parisienne. Et c’est dans cet esprit qu’elle crée Adalma.

 

L’histoire d’Adalma est née de sa sensibilité au monde qui l’entoure et à sa beauté. Conjuguée à cette sensibilité, c’est l’envie de préserver cette beauté qui guide sa création chez Adalma. C’est grâce à elle, qu’aujourd’hui, Adalma présente des vêtements en accord avec leurs temps.

 

LES INTENTIONS

Chez Adalma, le système de production milite directement contre la surproduction et le problème que rencontrent les marques de “fast fashion”. Une production à un rythme raisonnable, en proposant des petites séries de pièces exclusives.

Le processus créatif se développe autour d’un thème, puis Andreia dessine chaque modèle en accord avec les spécificités de ses matières. Ces textiles sont sa base créative. En associant différents coloris et métrages de tissus acquis.

 

LES MATIERES PREMIERES

Adalma privilégie les matières naturelles aux matières synthétiques et utilise exclusivement des tissus déjà existant et issus d’un second circuit de production. Récupérer des tissus inutilisés provenant de stocks de maisons de couture. Aller directement dans certaines usines françaises de fabrication de tissus afin de sélectionner dans leur stock dormant mis de côté car non validé par les clients ou bien susceptible d’avoir quelques défauts facilement contournable lors de la coupe des modèles. Chiner de sublimes matières vintages, en brocante, en ligne, aux puces afin de vous proposer des pièces inédites.

Adalma recycle également les chutes de matières dès leur fabrication afin de les revaloriser. Les pièces sont réalisées en petite série dans un atelier parisien ou bien directement dans l’atelier d’Andreia.

 

Bien évidemment, chez Bande de Créateurs on a craqué pour ce vestiaire délicat et raffiné. Un savoir-faire unique à découvrir lors de notre prochaine édition des 9 & 10 Avril 2022 au Bastille Design Center.

 



Suivez-nous sur Instagram